Qu’est-ce que la dépollution ?

Le terme d’antipollution est fréquemment utilisé pour nommer la lutte préventive contre la pollution. Mais, on parlera surtout de dépollution lorsqu’il s’agira de mettre en œuvre des stratégies effectives de restauration des milieux pollués. La dépollution tire ainsi son origine dans des cas de contamination à résoudre, et au moyen de procédés divers.

Pour dépolluer, une action est nécessaire : il faudra enrayer l’infection détectée, la stopper ou encore la réduire considérablement. Dans le cas de l’antipollution, l’action de dépolluer n’existe pas encore. On y retrouvera plutôt la prévention et la vigilance devant un potentiel risque de pollution.

Il n’en reste pas moins cependant que les deux expressions, que sont la dépollution et l’antipollution, sont parfois considérées comme étant synonymes dans le langage courant. A vrai dire, ils sont surtout complémentaires.

 

Qu'est-ce que la dépollution?
Qu’est-ce que la dépollution?

 

Définition de la dépollution

Dépolluer, c’est retirer ou atténuer la pollution d’un environnement quelconque. Ainsi, il peut être question de dépolluer l’air que l’on respire, de dépolluer la nappe phréatique, l’océan, une maison, ou même un ordinateur. La dépollution appelle donc une action à effectuer, suivant l’identification d’une certaine forme de contamination. Dans ce cas, on comprendra  que toute méthode de dépollution sera fortement liée à la forme de pollution détectée. la dépollution d’un terrain envahi par des déchets d’hydrocarbures n’aura donc rien à voir avec la dépollution d’un ordinateur qui, elle, consistera en l’élimination de virus informatiques.

De même la dépollution industrielle qui nécessitera, par exemple, l’aide d’un ingénieur chimiste, est bien loin d’être semblable à une simple dépollution domestique (aération d’une maison, lavage d’une voiture, etc.). Cela explique aussi pourquoi, dans la plupart des dictionnaires et encyclopédies en ligne,  la définition de la dépollution est donnée sous sa forme la plus scientifique, qui est aussi celle se trouvant être la plus appropriée.

Repérage de la pollution

Selon wikipédia, la dépollution est

l’élimination des pollutions et des contaminations des milieux ambiants tels les sols, les nappes phréatiques, les sédiments ou les eaux de surface.

 

Cependant, avant de procéder à une quelconque dépollution, il faut au préalable avoir cerné la pollution en présence, à savoir reconnaître tout d’abord le type de pollution qu’il faudra vaincre. En d’autres termes, le repérage de la pollution est l’une des premières étapes à suivre pour le choix d’une méthode  d’assainissement efficace, de nettoyage ou de purification des écosystèmes infectés. De plus, repérer une pollution consiste à repérer les polluants ayant entraînés cette pollution.  Une fois ces polluants connus, ils pourront être éliminés bien plus facilement grâce au choix personnalisé des stratégies de dépollution.

Un exemple de repérage de la pollution est l’échantillonnage des terres ou des eaux, ainsi que leur analyse en laboratoire. Pour les cas de pollution de l’air, le repérage pourra se faire à l’aide de matériaux et d’engins détenus par les entreprises spécialisées en dépollution atmosphérique. Pour résumer le tout,il est à noter que le repérage des polluants se fera toujours en deux phases : détection et analyse.

Que dépolluer ?

Dépolluer veut dire décontaminer. Il en résulte que tout ce qui est susceptible d’être contaminé peut être soumis à une dépollution plus ou moins rigoureuse. Pour permettre de catégoriser les formes de dépollution existantes cependant, il est possible de faire un classement simple et englobant en 3 niveaux :

  • La dépollution de l’air (ou dépollution atmosphérique) ;
  • La dépollution de l’eau (dans laquelle on remarquera la pollution marine) ;
  • La dépollution des sols et des sous-sols

Sommairement, l’eau, l’air et la terre peuvent être dépollués. Cette dépollution pourra être extérieur ou intérieur (dans une maison, un bâtiment, un lieu clos). On peut donc presque tout dépolluer, à savoir tout ce qui peut être attaqué par des polluants physiques, chimiques ou encore biologiques.

Et les autres formes de dépollution ?

Il faudra savoirt distinguer l’appellation des milieux à dépolluer de celles des stratégies de dépollution. Cela signifie, par exemple, que l’expression « dépollution de l’air » renseignera sur le milieu à dépolluer, tandis que les expressions « dépollution biologique » ou « dépollution chimique » renseigneront sur la méthode de dépollution adoptée.

Les étapes de la dépollution

Les étapes de la dépollution sont variables. Elles sont en même temps dépendantes des caractéristiques de la pollution constatée. Une pollution biologique de l’eau sera traitée différemment d’une pollution biologique de l’air. On peut retenir cependant que tout projet de dépollution nécessite au préalable:

  • le diagnostic du milieu à dépolluer;
  • le repérage des polluants;
  • et le choix de la méthode de dépollution.

C’est avec la détermination de la méthode de dépollution que viennent ensuite les étapes de dépollution à suivre, ceci jusqu’à l’achèvement du travail d’assainissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *